Les sites historiques et culturels

La pagode de Kéo

Au milieu de la campagne, dans la commune de Duy Nhat (district de Vu Thu) ressemblant sur certains aspects à un temple japonais, cette pagode du 17ème siècle (construite en 1608) est dit-on,  l’une des plus belles du Vietnam.  Située entre Nam Dinh (18km) , Thai Binh (22 km) distante de 130 km de Hanoi, cette pagode connue aussi sous le nom de Than Quang  doit sa particularité à sa construction de bois à son style et son clocher qui est une véritable œuvre d’art. Le monument possède une riche collection d’objets de culte, comme une cloche en bronze, des poteries et des autels  de la dynastie des Lé. En fait elle est constituée d’une architecture qui s’élève sur trois étages chacun possédant son propre toit carrelé et sa cloche en bronze. De nombreuses antiquités de valeur sont également conservées comme de nombreuses statues ou des dragons gravés en bois.   La salle principale forme un plan en T dont la charpente repose sur des consoles où s’enroulent des dragons.

Il faut savoir que cette pagode fut gravement endommagée pendant la guerre d’indépendance contre la France. Le clocher fut reconstruit à l’identique en 1930. Pendant la guerre d’Indochine de gros dégâts furent également causés à l’ensemble du bâtiment.

Chaque année en automne un festival de la Pagode Kéo a lieu, du 13 au 15 du neuvième mois lunaire en l’honneur du moine bouddhiste Duong Khong Lo qui aurait guéri de la maladie le roi Lé Thanh Tong et en l’honneur de ceux qui ont participé à la construction de la pagode.

La pagode de Tran

Elle est située dans la province de Nam Dinh, province qui possède de grandes traditions culturelles.  C’est la terre natale des rois de la dynastie des  rois Trân (XIIIe-XIVe siècles) et du célèbre poète Tu Xuong. Les fêtes de Pho Minh, Co Le, Phu Day sont réputées.

Le vieux temple du village de Tay Do

A l’arrière du village au bord des rizières se trouvent le petit temple du village dans lequel se situent les bungalows de Thai Binh Garden. Un temple sur lequel peu d’informations circulent. Demandez aux villageois, ils vous diront qu’il est très vieux, sans doute plus que centenaire ! Toujours est-il qu’à l’entrée se distinguent des inscriptions chinoises, la langue des dynasties conquérantes du Vietnam qu’encadrent deux fiers dragons. Ce temple de par son emplacement est comme une incitation à la méditation  et à la sérénité.

l’origine de cet article : Par une agence de voyage Vietnam